Soundpaint-quoi ?

Tendue entre un peintre et des artistes,
vit une toile invisible, imaginaire.
Ici, le pinceau est un langage de signes silencieux,
Le tableau est l'expression de ses interprètes.
Rien n'est figé...



BD_signes_soundpainting


Élaboré par le Chef d'orchestre New-yorkais Walter Thompson dans les années 70, le Soundpainting est un code gestuel précis dédié à la création en temps réel.
Aujourd'hui 1000 signes permettent à un compositeur « soundpainter » de communiquer avec ses artistes « performers », musiciens, acteurs, danseurs, graphistes, vidéastes ou techniciens, oeuvrant dans une improvisation structurée. Ce processus génère une performance pluridisciplinaire ex-nihilo ou revisitant des matières existantes. Chaque événement prédéfni est soumis à des mutations inattendues: texte, partition, phrase chorégraphique, occupation de l'espace de jeu ou interaction avec le public. De fait, l'écriture anticipée est sans cesse confrontée, dans une relation juste à l'instant, à la spontanéité des interprètes et aux imprévus d'un spectacle...vivant!


A propos de « com-provisation » :
L' improvisation collective au service d'une composition et vice versa, nait d'un rapport étroit entre soundpainter et performers. L'un dessine un cadre ou un mode de jeu que les interprètes investissent librement, proposant une réponse singulière sur le moment. Ce principe concertant alimente une véritable conversation entre l'ensemble et ce chef d'orchestre signant pour orienter la composition.